Régulateurs magiques (pour mob)

Les fiches techniques et tutoriels des forumeurs
Verrouillé
Avatar du membre
Fluky
Visiteur assidu
Messages : 8685
Enregistré le : 07 déc. 2008, 10:36
Localisation : 44 - Vertou

Régulateurs magiques (pour mob)

Message par Fluky » 01 nov. 2012, 18:37

Bon, j'admets que le titre est racoleur (c'est fait pour), mais ça n'a rien de magique, hein.

Si vous en avez marre de claquer des ampoules sur vos mobs, d'acheter une fortune des diodes zener douteuses, ce topic est fait pour vous.

J'aurai aussi pu l'appeler (je blague, hein, zêtes pas si nuls que ça :wink: )

Image

2 solutions s'offrent à nous :

- La solution bourrin, qui reprend la technique des zener ; avantage, ça ne coûte pas cher (0,60 par composant), ça prend 3 minutes à fabriquer, et c'est aussi fiable que l'origine. Inconvénient, ça chauffe un max, surtout avec les allumages qui sortent plusieurs dizaines de watts.

- La solution classe, qui va consister à détourner de son usage habituel un triac (qu'on trouve dans tous les jeux de lumière, les refrigérateurs, les perçeuse à variateur, etc etc, bref tout appareil fonctionnant en alternatif et qui a besoin d'être commandé).

Solution bourrin :

Un petit rappel : sans rentrer dans les détails qui font mal au crâne (et qui n'intéressent pas grand monde), une diode zener va agir comme un trop plein de lavabo, de baignoire ou de bidet, à savoir éliminer à la masse toute tension qui dépasse le seuil de la diode ; il existe plein de valeurs, pour le montage suivant on prendra donc soit des zeners 6V, soit des zener 12V ; une diode zener est toujours passante dans un sens, et limite la tension dans l'autre ; pour un montage alternatif, il suffit de les mettre tête bêche, c'est tout simple mais il fallait y penser.

Une zener de mob est donc en fait composée de 2 zeners montées tête-bêche.

Donc le principe en image, c'est plus simple à comprendre :

Image

Le hic, c'est que les zeners de puissance, à supposer qu'on arrive à en trouver chez le marchand de composants du coin, coûtent un bras, et même un oeil, bref la peau des fesses ; on va donc prendre ce qui existe en standard, c'est à dire des zeners pouvant dissiper 5W chacune, et on va les coupler ; toujours prendre en compte la puissance max que peut fournir un allumage, bien sûr.

Le montage est simple, on soude les zeners en parallèle, et tête-bêche, puis on met un bout de gaine thermo autour, et le tour est joué ; sur ces photos, 6 zeners donc pouvant dissiper 15W ; pour 20W on en met 8, pour 40W, 16, mais là ça commence à chauffer sec et ça va craindre.
Donc ce montage est plus destiné aux machines avec allumage rupteur qui sortent une 20taine de watts au grand maximum.

Sur les machines sans feu stop, de préférence, monter les zeners après l'interrupteur d'éclairage, vu qu'il n'y a pas besoin de réguler la tension lorsqu'on ne s'en sert pas, CQFD ; le klaxon peut encaisser dans problème la tension non régulée.

De plus, les lumières absorbant les 3/4 de la puissance, le montage en zeners 15W chauffera peu en fin de compte.

Image

Image

La solution classe :

Comme je l'ai dit plus haut, le triac, interrupteur électronique pour courant alternatif, peut, si on le détourne de son usage primitif, être considéré comme un auto-régulateur, si on le polarise entre ses bornes MT2 et G à l'aide de 2 petites zeners et 1W et une résistance ballast ; dans ces conditions, il fonctionnera en quadrants 1 et 3 pour les connaisseurs.

Le principe :

Image Image

Les composants pour 6V :

- Triac : TIC226 ; éviter les équivalents, car j'ai choisi ce triac en raison de son faible intensité nécéssaire à la commutation MT2-G (quelques mA) ; de plus la patte de fixation étant reliée en interne à MT2, il suffit de le visser sur le chassis de la machine qui fera office de dissipateur thermique ; puissance de régulation maximum 8A soit 45-50W sous 6V ; prix : moins de 3€
- Zeners : 6,2V 1W (c'est les plus petites qu'on puisse trouver facilement) ; prix : moins d'1€ les 2
- Résistance : 4700 Ω (jaune, violet, rouge) en 1/4W ; prix ; 0,20€
En début de régulation, la tension monte aux alentours de 7,5V pendant un court instant, donc ne vous inquiétez pas si les ampoules éclairent plus fort, elles ne crameront pas à cette tension.

Comme vous voyez, c'est pas la mort question budget...

Les composants pour 12V :

- Triac : TIC226 ; puissance de régulation maximum 8A soit 90 W sous 12V ; prix : moins de 3€
Si on a besoin de réguler plus de 90W, faut passer à la classe de triac au dessus ; on va donc prendre un TIC263 qui peut réguler jusquà 25A, soit 300W sous 12V ; soyons fous... ; par contre le budget s'en ressent, 6€ le bout.
Ce triac fonctionne mal sous 6V en début de régulation, la tension monte à 10V donc à éviter en 6V ; mais une fois que la régulation se fait, on tient les 6V avec les zener et la résistance ci-dessus.

- Zeners : 12V 1W (c'est les plus petites qu'on puisse trouver facilement) ; prix : moins d'1€ les 2
- Résistance : 2200 Ω (rouge, rouge, rouge) en 1/4W ; prix ; 0,20€

C'est pas la mort question budget non plus...

La réalisation pratique :

Image Image

Reste à le solidifier un peu, sinon il ne va pas faire long feu.

Cogitation intense pour trouver un moule...

Image

Un Légo retrouvé au fond d'un tiroir de môme fera parfaitement l'affaire une fois découpé, un peu de résime magique et le tour est joué

Image Image Image

Au final ça donne ça :

Image Image

Au fait, ça se branche comme une Zener, la patte au chassis, le fil en dérivation du circuit d'éclairage, donc plug & play comme disent les geeks.

Enjoy it et merci d'avoir lu jusqu'au bout :wink:
Modifié en dernier par Fluky le 01 nov. 2012, 19:34, modifié 4 fois.
Image
Si ça ne rentre pas, prends un plus gros marteau (Lao Tseu, faussement attribué à Confucius)
Mes tutos Youtube Mes calculettes pour mob

Verrouillé